Génèse de l'oeuvre

Nathalie Bellesso

Plutôt que de parler de mon parcours personnel, je préfère évoquer ce qui a alimenté mon inspiration et m’a poussée à noircir plus de 1 000 pages, car même si le troisième tome n’est pas encore achevé, il est en bonne voie de l’être. C’est donc ce récit que j’ai choisi de narrer au lieu de palabrer sur ce qui a été en dehors de l’écriture. L’important pour le lecteur n’est-il pas de comprendre comment a émergé cette épopée ?

Il y eut tout au début un rêve. Une amorce d’histoire… le début de cette fiction. Puis, peu à peu au fil des jours, lorsque le moment le permettait, des détails, des personnages, des situations affleuraient. Enfin, un événement allait m’offrir l’opportunité de coucher les prémices des Véritables sur papier : une nouvelle d’une cinquantaine de pages « La Contrée du Jaspe Vert » ou plus précisément un scénario.
L’idée de départ était de composer une trame pour la réalisation d’une bande dessinée. Mais n’étant pas douée en graphisme et ne connaissant aucun illustrateur susceptible de m’accompagner dans ce projet, j’ai retravaillé l’ensemble. Il s’agissait de l’intrigue du tome 1 où les personnages principaux étaient déjà présents. Puis, j’ai écrit une deuxième nouvelle très différente de la précédente dans laquelle les Véritables Fenris apparaissent. Le héros de ce récit n’est autre que Tolbar, envoyé par Rhiannon à Wulf pour requérir l’assistance d’Astar, vénérable guide de la Fenri pour libérer Tengick du joug des Ghinbas (l’histoire de Rhiannon sera d’ailleurs intégrée au tome 1).

Les personnages des Véritables se dessinaient, de plus en plus prégnants dans mon esprit.

Pourquoi ces hommes et ces femmes dotés du pouvoir de métamorphose s’appelaient-ils des Véritables ?
Des ébauches d’explication s’amoncelaient, mais sans la substance que j’y recherchais. Parfois, un fait, un nom, un personnage s’imposent à nous, sans que pourtant nous en appréhendions toute la signification. Cela viendra en son temps.
La saga des Véritables a été pour moi, une véritable quête. L’exploration d’un ailleurs ! La réponse à tant de questions ! Puiser au plus profond de soi pour en découvrir l’essence. Une longue route sur laquelle j’ai cheminé avec détermination me laissant guider, prenant de la distance, car souvent, des intervalles et des silences étaient nécessaires pour assimiler et comprendre, pour avancer à nouveau. Les personnages des Véritables ont alors pris toute leur place dans le récit de cette jeune orpheline missionnée pour défaire l’impitoyable chef de la Contrée du Jaspe Vert. Ils sont venus apporter la touche fantastique qui manquait à cette fiction. Les 2 nouvelles ont fusionné et abouti à la création du tome 1. Puis, l’histoire a évolué pour permettre au personnage de Tillih d’acquérir la dimension qu’il méritait.
Si dans le premier livre, Tillih subit plus qu’elle ne décide, emportée par le tumulte des événements, il en est autrement dans le tome 2. La jeune femme va se révéler par ses choix et ses prises de position et progresser pour s’affirmer et saisir les commandes de son destin. En fait, à la fin de la rédaction du tome 1, j’étais à la recherche de plus de sens. Aussi, ai-je opéré une longue pause. J’avais l’histoire, mais il manquait la réponse à cette quête de signification, constante et obsédante. Alors, j’ai entrepris une thérapie guidée par une merveilleuse sophrologue. Les séances de relaxation profonde m’ont aidée à aller à la rencontre de mes limites et de mes blocages, et à affronter mes peurs.

En parallèle, j’ai étudié l’astrologie humaniste, lu des articles et des livres passionnants

(Eckhart Tolle, Wayne Dyer, Deepak Chopra, Neale Donald Walsch, Marie-Lise Labonté, Sonia Choquette, pour ne citer qu’eux)

ou sur des sujets tels que la psychologie transgénérationnelle, le langage des oiseaux.

J’ai également approfondi mes connaissances dans les domaines de l’ésotérisme et de la mythologie. Cette recherche a été la meilleure réponse à mon questionnement intérieur.
Puis j’ai repris l’écriture pour aborder la suite des Véritables. Alors, qu’en est-il de « Véritable » ? Il est à rattacher à « vérité » qui peut se comprendre comme l’indispensable chemin de l’incarnation terrestre pour apprendre à éprouver qui nous sommes vraiment. Comme, je l’explique dans le roman, c’est le sens premier de la vie. Comment pourrions-nous appréhender ce que nous sommes réellement sans en faire l’expérience ?
Les paroles sont vaines si nous n’expérimentons pas physiquement et émotionnellement. C’est la somme de nos expériences qui façonne ce que l’on est et nous aide à évoluer vers plus de compréhension.

Nathalie Bellesso

La trilogie

Partager

25€ les tomes 1 & 2 au ieu de 30€

Pour l'achat de La Contrée du Jaspe Vert et L'Esprit du Fenri, un prix spécial pour vous !!!